Immobilier locatif : les loyers ne peuvent augmenter de plus de 2.48% (IRL), bien loin de l’inflation constatée...

L’immobilier locatif, un investissement anti-inflation ? Voici encore de quoi alimenter la polémique. L’IRL pour le premier trimestre 2022, fixant la hausse maximale de loyer, a été publié par l’INSEE, à 2.48%.

Publié le

 IRL au premier trimestre 2022

Au premier trimestre 2022, l’indice de référence des loyers s’établit à 133,93. Sur un an, il augmente de 2,48 %, après +1,61 % au trimestre précédent. L’IRL définit le taux maximal d’augmentation d’un loyer, selon les termes du bail de location, si ce dernier le prévoit.

Evolution de l’IRL en % par trimestres (c) FranceTransactions.com

 Comment calcule-t-on le loyer revalorisé ?

Exemple de calcul de loyer revalorisé : un bail de location d’un appartement a été signé le 1er février 2021 pour un loyer de 700 € (hors charge) ; il prévoit la révision du loyer à la date anniversaire du contrat, selon l’IRL du 4e trimestre de l’année passée. À compter du 1er février 2022 (date anniversaire du contrat), le bailleur pourra demander un loyer révisé selon la méthode suivante : Loyer révisé = 700 € x 130.69 (IRL du 4e trim. 2021) / 130.57 (IRL du 4er trim. 2020) = 711,26 € La hausse maximale de loyer est de 11 euros et 26 cents, l’IRL ayant augmenté de 1.63% entre T4 2020 et T4 2021.

 Immobilier locatif : un investissement anti-inflation ?

Oui et non. Si les loyers sont revalorisés selon l’IRL, encore faut-il que le bail de location le mentionne et que ces hausses soient répercutées et qu’elles soient applicables. Ainsi, de nombreuses communes imposent désormais des plafonds de loyers. De même, les dispositifs d’incitation fiscale imposent également des loyers à ne pas dépasser. En cas de forte inflation, les bailleurs ne pourront pas répercuter les hausses de loyers. Par ailleurs, l’IRL calculé par l’INSEE possède un effet retard important. Ainsi, les pics d’inflation, comme nous connaissons actuellement, ne seront pas reportés sur les loyers, tant que ce pic n’excède pas plus d’une année.


Comment est calculé l’IRL ? L’article 9 de la loi n° 2008-111 du 8 février 2008 pour le pouvoir d’achat a modifié l’indice de référence des loyers (IRL) créé par l’article 35 de la loi 2005-841 du 26 juillet 2005. L’IRL est un indice chaîné en glissement annuel. Il se déduit de l’indice du même trimestre de l’année précédente en lui appliquant l’évolution entre ces deux périodes de la moyenne sur douze mois consécutifs de l’indice des prix à la consommation hors tabac et hors loyers (IPC). À partir du 1er trimestre 2016, l’IPC est calculé en référence 100 en 2015 mais l’IRL demeure calculé sur une référence 100 au quatrième trimestre 1998. Le calcul est effectué sur la série non arrondie de l’indice des prix à la consommation hors tabac et hors loyers. Le niveau et l’évolution de l’indice de référence des loyers sont arrondis à deux décimales.
Prochaine publication : le 13 juillet 2022, à 8h45.

Avis Immobilier locatif : les loyers ne peuvent augmenter de plus de 2.48% (IRL), bien loin de l’inflation constatée...

Vos avis : Immobilier locatif : les loyers ne peuvent augmenter de plus de 2.48% (IRL), bien loin de l’inflation constatée...
0 vote
Notation : /5